Scellement chimique

Scellement chimique - Vis-express

L’essentiel à savoir sur le scellement chimique

Les supports mécaniques tels que les chevilles assurent le maintien d’un objet lourd en faisant corps avec le support. Dans certaines circonstances, leur rôle ne suffit pas pour immobiliser la charge. C’est pourquoi, le scellement chimique intervient pour figer complètement un objet de poids conséquent.

Dans ce processus, le choix de la résine influe sur la qualité du scellement chimique. Certaines résines sont indiquées pour un mur de béton, pour le scellement chimique parpaing ou le scellement chimique pierre. Bien entendu, l’injection est un procédé délicat. Il requiert des accessoires dédiés dont le tamis d’injection ou encore la canule mélangeuse pour assurer l’ancrage chimique.

Les différents types de résine utilisés

Le scellement chimique peut se pratiquer sur plusieurs types de supports. Le choix de la résine dépendra ainsi de l’application à réaliser :

La résine vinylester peut combler les murs pleins ou creux du fait de sa consistance et de sa résistance accrue. Ce type de résine assure un ancrage chimique ultra-performant pour les installations à risques.

La résine polyester est destinée au scellement chimique dans un mur creux. Cette résine convient pour un usage intérieur.

La résine hybride est conçue pour tous types de supports. Elle présente une composition résistante associant le polyuréthane et le copolymère acrylique.

La résine epoxy supporte les conditions extrêmes notamment dans les centrales nucléaires. Elle est destinée aux fixations dans le béton fissuré et non fissuré.

La résine méthacrylate est une solution chimique associant les esters acryliques et métacryliques. Ce produit présente un durcissement accéléré. Elle s’applique à la fois dans le béton non fissuré et dans la maçonnerie pleine.

 

Quand procéder au scellement chimique ?

Le scellement chimique confère un maximum de résistance à l’arrachement. C’est la raison pour laquelle, on privilégie cette méthode pour fixer des objets très lourds. L’ancrage chimique convient à toutes sortes de matériaux. D’ailleurs, il existe diverses solutions comment le scellement chimique béton, parpaing et pierre.

Pour garantir la solidité de l’installation, le scellement chimique favorisera l’ancrage des éléments dans le mur ou le sol. Ainsi, ce procédé convient pour fixer des pitons ou encore des installations comme le chauffage. Le scellement chimique peut être pratiqué aussi bien en extérieur qu’en intérieur.

Les avantages et les inconvénients du scellement chimique

En alternative aux chevilles, aux vis et aux boulons, le choix du scellement chimique revêt plusieurs avantages. En plus de colmater l’objet au support, la résine permet de combler le trou. De ce fait, il procure une résistance au support et ne crée pas de contrainte supplémentaire. Par ailleurs, le scellement chimique assure une bonne tenue dans le temps.

Rappelons également le fait que le scellement chimique s’avère extrêmement performant pour supporter des charges de poids conséquent. De plus, ce procédé s’adapte à tous types de matériaux, qu’il s’agisse du béton, du parpaing ou de la brique.

Seul inconvénient, certaines cartouches de résine sont prévues pour une pose en série. Aussi, pour un usage limité, utilisez une capsule en dose unitaire afin d’éviter tout gaspillage.

Comment réaliser un scellement chimique ?

Marquez le support et perçez un trou d’un millimètre plus profond que la longueur du tamis. Coupez l’embout de la canule mélangeuse pour ancrage chimique avant de poser la cartouche de résine polyester. La canule est prête à être installée dans le pistolet extrudeur. Pressez la détente et remplissez le trou jusqu’au ras de l’ouverture. Insérez rapidement la tige filetée en effectuant une légère rotation. Pour favoriser un durcissement complet, laissez sécher avant de fixer l’écrou.

Estimation du diamètre et de la profondeur de perçage

Le diamètre et la profondeur de perçage dépendent de l’application, dans un matériau plein ou creux. En ce sens, il faut prévoir l’introduction d’un tamis lors de l’injection de la résine dans un mur creux. L’insertion du tamis d’injection réduit sensiblement la profondeur et le diamètre du trou. Toutefois, vous n’aurez pas besoin d’insérer un tamis dans un mur plein. Enfin, veillez à ce que le perçage soit suffisamment profond pour fixer le tamis.

Bien choisir le tamis d’injection

Le tamis d’injection facilite l’ancrage chimique d’un objet dans un matériau creux. En aluminium ou en plastique, le tamis est doté d’un embout centreur permettant de bien fixer la tige. Proposé en différentes dimensions, le tamis doit être proportionnel au diamètre d’une tige filetée. À titre d’exemple, un tamis d’injection 15 x 85 mm convient pour une tige filetée M10.

 

La cartouche de résine

Composée de la résine et de son durcisseur, la cartouche présente une contenance variable. La quantité de liquide dans certaines cartouches permet de réaliser plusieurs fixations. Pour un usage limité, préférez une ampoule ou une capsule monodose afin de réduire les déchets. Cette résine peut être fournie dans un kit complet de scellement chimique (avec canule et tamis d'injection).