En utilisant ce site, vous acceptez les Termes et Conditions et notre utilisation des cookies
Livraison rapide - Choix des transporteurs
Témoignage
Produits tendance spéciaux
Produits les plus vendus

https://www.vis-express.fr/fr/GRIPPAGE INOX (01/2012)

 

La technique la plus courante d’assemblage est le vissage – boulonnage.

Les opérations de vissage ne se pratiquent quasiment plus manuellement, l’utilisation de visseuses

électriques ou pneumatiques les ayant supplantées. De tels outils apportent une force de serrage

très importante pouvant conduire à l’apparition du phénomène de grippage.

Les assemblages vissés en acier inoxydable sont régis par la norme NFE 25-035.

 

L’état de surface du matériau est en général un facteur prépondérant dans l’apparition des phénomènes

de grippage. Cependant, pour les inox, d’autres paramètres entrent en jeu.

Lorsque l’on serre une vis sur un écrou, seulement 10% du couple de serrage contribue réellement

au serrage (effort axial), le reste se dissipe dans les frottements sur le filetage et sous la tête de vis

(effort tangentiel).

Le frottement est nécessaire pour éviter le desserrage au cours du temps. Cependant, s’il devient

trop important, il y a grippage, qui résulte de micro-collages se produisant par exemple entre les

filets : le desserrage de l’écrou devient impossible et la vis sous l’effort peut se casser. Il faut donc

trouver des solutions pour éviter l’augmentation du frottement.

Par la mesure, on sait déterminer à partir de quel couple de serrage le grippage risque de survenir :

en effet, sachant que le coefficient de frottement doit être constant, à partir d’une certaine valeur

du couple, une augmentation sensible de ce coefficient révèle un phénomène de grippage.

Il faut donc, pour élever le seuil de grippage, agir sur le coefficient de frottement filets/filets

et rondelle/écrou (source :institut de développement de l’inox).

 

La NFE 25-035 préconise que les vis ou les écrous, généralement ces derniers, subissent un traitement mécanique, chimique, thermochimique ou de tout autre procédé. Cette norme montre aussi que lors de l'essai "couple-tension", la vitesse préconisé doit être comprise entre 10 et 25 tr/min et qu'elle doit être continue et uniforme.

 

A compter de janvier 2012, Visserie-Service a pris la décision de fournir les écrous HU et frein avec un revêtement lubrifié « WAX » afin de diminuer le phénomène de grippage.

 

Deuxième solution → LA PRE-ENDUCTION

(Alternative au "WAX", solution plus fiable mais plus onéreuse)