Pose de l’isolation des murs à ossature en bois

comment poser une isolation de murs en bois
Vis Terrasse - Vis Express

Opter pour une ossature en bois est un choix de plus en plus répandu. Les raisons qui motivent cette tendance sont multiples : aspect écologique, rapidité d’exécution, découpe et mise en place faciles, coût moindre par rapport à une construction maçonnée, etc. En plus, le bois est l’un des matériaux les plus performants en matière d’isolation thermique et acoustique. Cette performance peut bien être renforcée avec la pose d’une isolation. Quelle utilité ? Quel isolant choisir et comment le poser ?

Pourquoi isoler les murs à ossature en bois ?

Outre le fait que c’est une exigence légale, consolider la structure de votre maison avec un isolant présente plusieurs avantages :

  1. Bien-être : le confort thermique et acoustique à des effets bénéfiques sur votre santé physique et mentale. Quoi de mieux que de se trouver dans un endroit calme et bien adapté aux différents changements climatiques ?
  2. Acte écologique : un local bien isolé consomme beaucoup moins d’énergie en limitant les déperditions de chaleur. Un petit geste bénéfique pour la nature.
  3. Faire des économies : puisque vous allez diminuer la consommation d’énergie vos factures de chauffage et d’électricité vont s’alléger. En plus, vous protégez votre maison de l’humidité, ce qui vous fait éviter des travaux coûteux pour réparer les dégâts.

Quel isolant choisir pour ses murs à ossature en bois ?

Les isolants sont très divers : liège expansé (visible sur domus-materiaux.fr), laine de verre, laine de chanvre, laine de coton, polystyrène, laine de bois, etc. Le coût et la performance varient d’un matériau à l’autre mais en général ils assurent tous une bonne performance thermique.

La pose de l’isolation des murs à ossature en bois étape par étape

La meilleure méthode pour atteindre une bonne performance thermique et acoustique est sans doute l’isolation intégrée. Elle consiste à poser les panneaux d’isolant entre les montants.

  • 1ère étape : Commencez par découper l’isolant pour obtenir des panneaux. Il faut bien sûr avoir les mesures exactes : celle de la distance entre les montants et celle de la hauteur du mur. L’épaisseur de l’isolant est également très importante.
  • 2ème étape : Quand vous aurez préparé tous les panneaux vous pouvez procéder à leur mise en œuvre. Placez-les entre les montants tout en les comprimant légèrement. Cette étape est un peu délicate, elle doit être bien faite pour éviter les ponts thermiques. Veillez à la continuité de l’isolation au niveau des jonctions.
  • 3ème étape : Il faut maintenant protéger les panneaux d’isolants avec une membrane d’étanchéité ou un frein vapeur. Pour la poser, il faut l’agrafer : une agrafe tous les 3 ou 4 centimètres. Vous pouvez également la clouer ou encore la coller. De toute façon, la membrane doit déborder des montants. Bien évidemment, les lés doivent-être jointoyés.
  • 4ème étape : Avant de passer à la finition, il faut créer un espace technique entre la membrane d’étanchéité et le futur parement intérieur. Vous pouvez le faire en fixant des tasseaux en bois sur les montants.
  • 5ème étape : La finition. Nous y voilà ! Le mur est bien isolé et il faut maintenant mettre en œuvre le parement intérieur. Il doit être fixé sur les tasseaux dont on a parlé ci-dessus.

En savoir plus sur la construction à ossature bois.

Cet article vous a plu ? Découvrez également nos conseils de fixation de murs en plaque de plâtre.

Sanitaire Express

2 Trackbacks & Pingbacks

  1. Fabrication d'un tabouret carré en bois
  2. Les différents types d’isolation thermique - Blog Archionline

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas publié.


*